top of page

Communication sur la situation en matière médicale sur la commune

Dernière mise à jour : 20 mars

Depuis le mois d’octobre 2022, il y a près de 18 mois, l’équipe municipale se mobilise pour anticiper autant que possible les difficultés envisagées en matière d’accès aux soins sur la commune. En effet, le décès du Docteur Benhaddou en août 2022 et la perspective du départ en retraite du Docteur Mahé en juillet 2024 laissaient craindre une situation difficile. Les élus municipaux concernés – Sébastien Miossec, Catherine Hus (adjointe solidarité/handicap) et Kristell Le Carre (conseillère déléguée à la santé) – ont rencontré à plusieurs reprises les professionnels de santé, sous diverses formes. Des échanges ont particulièrement eu lieu avec les médecins généralistes afin d’envisager les solutions possibles.


L’équipe municipale a aussi pu compter sur le soutien de la CPTS (communauté professionnelle territoriale de santé) du Pays de Quimperlé pour travailler avec les professionnels de santé de la commune, les accompagner dans leurs réflexions et pour promouvoir la commune auprès de médecins en projet d’installation. Ainsi, plusieurs professionnels de santé – des médecins généralistes notamment – avaient exprimé leur intérêt pour une installation sur le Pays de Quimperlé en général, et notamment à Riec-sur-Bélon.


Ces derniers mois, plusieurs pistes concrètes avaient émergé. Elles permettaient d’envisager l’avenir positivement. L’équipe municipale avait fait le choix de ne pas communiquer sur celles-ci afin de ne pas bousculer les réflexions en cours de la part des professionnels concernés. Malheureusement, elles ne se sont pas concrétisées.


Plus inquiétant, le Docteur Chauvet vient également d’annoncer qu’elle n’exercera plus à partir de juillet prochain. Le Docteur Launay a elle annoncé qu’elle poursuivrait son exercice professionnel, mais déconventionné, c’est-à-dire sans lien avec la Sécurité sociale et avec donc un niveau de remboursement très bas et des tarifs libres. Le Docteur Le Gohic a confirmé qu’elle continuerait son activité.


À ce jour, la situation est donc très préoccupante. L’équipe municipale n’a pas à porter de jugement sur les choix professionnels des médecins et paramédicaux de la commune. Mais ceux-ci génèrent de l’inquiétude parmi nos concitoyens, notamment ceux qui ont besoin de solliciter très régulièrement leur médecin ainsi que les autres professions paramédicales. Ces derniers ont également fait part de leur grande inquiétude pour assurer la continuité des suivis des situations les plus complexes.


Face à ces constats, l’équipe municipale a renouvelé et prolongé les démarches initiées il y a près de 18 mois. Dans le dialogue et en s’inspirant de ce qui rend d’autres communes attractives en la matière, la commune accompagnera les professionnels de santé dans leur volonté de s’organiser encore davantage pour un exercice coordonné des soins. Les médecins qui cherchent actuellement à s’installer souhaitent en effet presque toujours s’inscrire dans un projet à plusieurs, partageant notamment des locaux, du personnel administratif, des moyens informatiques… et un planning permettant un équilibre personnel. Notre commune a la chance de disposer de locaux adaptés à un tel projet.


Les professionnels de santé qui ont répondu à l’invitation de la commune pour une réunion ce lundi 11 mars ont confirmé leur intérêt pour mieux s’organiser afin de favoriser l’installation de nouveaux médecins. Ils devraient d’ailleurs se réunir à nouveau avant la fin mars pour poser ensemble les bases de cette organisation. L’équipe municipale appuie cette initiative et apportera le soutien nécessaire, qu’il soit logistique ou financier. L’Agence régionale de santé (ARS) sera aussi sollicitée.


Toutefois, ces initiatives ne produiront probablement pas de résultats significatifs dès juillet prochain, date à laquelle les Docteurs Mahé et Chauvet cesseront leur activité. Aussi, en lien avec tous les professionnels de santé, la commune communiquera courant avril les informations essentielles pour permettre l’accès aux soins, notamment des personnes les plus fragiles. Des organisations existent pour ne pas laisser les personnes les plus isolées et/ou les plus âgées sans solution.


Pour les habitants qui ont moins recours aux soins et qui peuvent facilement se déplacer, nous pouvons également nous réjouir de l’installation de plusieurs médecins dans les communes environnantes, ce qui va apporter des solutions complémentaires.


L’équipe municipale aborde cette difficulté avec lucidité mais aussi avec optimisme. Notre commune a plusieurs atouts pour permettre l’émergence de solutions adaptées. D’autres communes voisines l’ont réussi, et nous avons de bonnes raisons de penser que nous le pouvons aussi à Riec-sur-Bélon. L’équipe municipale sera aussi aidante que possible. Mais une partie des réponses appartient aux acteurs de la santé : ceux qui sont déjà présents, ceux qui pourraient s’installer et les autorités de santé qui portent une responsabilité plus générale sur les difficultés actuelles, ici comme ailleurs, et peuvent apporter des solutions.

La commune communiquera régulièrement sur les avancées constatées, en fonction des informations disponibles, via notamment les lettres d’information papier et le site internet.




 

271 vues

Comentarios


bottom of page